Fil d'actualités

Des crimes de haine si «banals»

La vidéo virale du lynchage d'une ado trans dans le nord-est du Brésil relance le débat sur l'invisibilité des crimes de haine dans ce pays, où un·e LGBT décède de mort violente toutes les 25 heures. La vidéo est insoutenable: une...


Lire la suite

Des droits pour les mariés de même sexe, même en Roumanie

Le Etats de l'UE qui ne reconnaissent pas les couples homosexuels ne doivent pas les empêcher de vivre ensemble: c'est ce qu'il ressort d'un avis rendu cette semaine par la Cour de justice de l'Union. Les pays de l’Union européenne qui...


Lire la suite

Lesbiennes en proie à une violence invisible

Un rapport de HRW lève le voile sur la situation des homosexuelles ghanéennes, dont les persécutions échappent trop souvent au radar des défenseurs des droits humains, dans le cadre familial. Dénonciations arbitraires, raids policiers lors de soi-disant «mariages gay» ou passages...


Lire la suite
012
Les autorités de Dubaï ont empêché Gigi Gorgeous, une star transgenre canadienne, d'entrer dans le pays. Heureusement, son petit chéri était là pour la consoler...
 
Non, vous avez bien compris. Cette belle blonde aux yeux bleus est un transgenre. 
 
 
La Canadienne Gigi Gorgeous est une célèbre YouTubeuse et apprend aux jeunes filles du monde entier à se maquiller comme il faut. Le 9 mai, elle est arrivée à l'aéroport de Dubaï pour y passer ses vacances. A peine a-t-elle posé le pied sur le sol que des officiers chargés de l'immigration l'ont arrêtée. Parce qu'elle est transgenre.
 
"On m'a dit que, parce que j'étais transgenre, je ne pouvais pas rester sur le territoire des Emirats arabes unis", a raconté le mannequin de 24 ans.
 
Relâchée au bout de cinq heures, elle est tombée dans les bras de son petit chéri qui l'attendait. La direction de l'aéroport a expliqué que le passeport de Gigi indiquait qu'elle était de sexe masculin. La photo du document a été également prise à l'époque où la reine du maquillage était encore un homme.
 
Aux Emirats arabes unis, il est strictement interdit aux hommes d'imiter les femmes. Le contrevenant est notamment passible d'une année de prison.