Fil d'actualités

GRINDR: DES DONNÉES VIH SEMÉES AUX QUATRE VENTS

Une ONG norvégienne a découvert que l’app de drague gay transmettait les statuts sérologiques déclarés par ses utilisateurs à des sociétés tierces. On va décidément de (mauvaise) surprise en (mauvaise) surprise avec Grindr. Après la révélation de la vulnérabilité...


Lire la suite

LA DEUXIÈME MORT DE «TÊTU»

Deux ans et demi après sa résurrection, le magazine gay français dépose une nouvelle fois son bilan. La relance du magazine français «Têtu» aura été éphémère. Son éditeur Idyls Media, a été placé en liquidation, a annoncé jeudi le...


Lire la suite

« Avec les femmes et les mineurs isolés, les personnes LGBT sont les migrants les plus en souffrance »

74 pays pénalisent toujours l’homosexualité et l’identité transgenre, parfois passibles de la peine de mort. Les femmes persécutées pour leur orientation sexuelle subissent plus souvent des viols ou des thérapies « de conversion » forcées, tandis que les hommes sont...


Lire la suite
012
Les autorités de Dubaï ont empêché Gigi Gorgeous, une star transgenre canadienne, d'entrer dans le pays. Heureusement, son petit chéri était là pour la consoler...
 
Non, vous avez bien compris. Cette belle blonde aux yeux bleus est un transgenre. 
 
 
La Canadienne Gigi Gorgeous est une célèbre YouTubeuse et apprend aux jeunes filles du monde entier à se maquiller comme il faut. Le 9 mai, elle est arrivée à l'aéroport de Dubaï pour y passer ses vacances. A peine a-t-elle posé le pied sur le sol que des officiers chargés de l'immigration l'ont arrêtée. Parce qu'elle est transgenre.
 
"On m'a dit que, parce que j'étais transgenre, je ne pouvais pas rester sur le territoire des Emirats arabes unis", a raconté le mannequin de 24 ans.
 
Relâchée au bout de cinq heures, elle est tombée dans les bras de son petit chéri qui l'attendait. La direction de l'aéroport a expliqué que le passeport de Gigi indiquait qu'elle était de sexe masculin. La photo du document a été également prise à l'époque où la reine du maquillage était encore un homme.
 
Aux Emirats arabes unis, il est strictement interdit aux hommes d'imiter les femmes. Le contrevenant est notamment passible d'une année de prison.