Fil d'actualités

GRINDR: DES DONNÉES VIH SEMÉES AUX QUATRE VENTS

Une ONG norvégienne a découvert que l’app de drague gay transmettait les statuts sérologiques déclarés par ses utilisateurs à des sociétés tierces. On va décidément de (mauvaise) surprise en (mauvaise) surprise avec Grindr. Après la révélation de la vulnérabilité...


Lire la suite

LA DEUXIÈME MORT DE «TÊTU»

Deux ans et demi après sa résurrection, le magazine gay français dépose une nouvelle fois son bilan. La relance du magazine français «Têtu» aura été éphémère. Son éditeur Idyls Media, a été placé en liquidation, a annoncé jeudi le...


Lire la suite

« Avec les femmes et les mineurs isolés, les personnes LGBT sont les migrants les plus en souffrance »

74 pays pénalisent toujours l’homosexualité et l’identité transgenre, parfois passibles de la peine de mort. Les femmes persécutées pour leur orientation sexuelle subissent plus souvent des viols ou des thérapies « de conversion » forcées, tandis que les hommes sont...


Lire la suite
012

L'acteur vedette de «Nurse Jackie», 41 ans, s'est dévoilé dans une vidéo au ton provocateur sur les réseaux sociaux.

Fallait oser. L’acteur Haaz Sleiman, une des stars de la série comique «Nurse Jackie», a effectué un coming-out plutôt punchy sur les réseaux sociaux. Dans une vidéo postée dans le cadre d’un programme national américain contre les violences homo- et transphobes, il s’est dit fier d’être «gay, arabe, musulman et américain». Le comédien de 41 ans ne s’est pas arrêté là: «Non seulement je suis gay, mais je suis aussi passif (…) passif à 100%, ça veut dire que j’aime la prendre tu sais où»…

 

Sleiman, qui est né et a grandi au Liban, en a profité pour mettre en garde les homophobes: il vaut mieux ne pas lui chercher des noises. «J’ai beau être gay et être un type gentil, mais n’exagère pas sinon je te fous en l’air!» Peu avant son coming out, il s’était d’ailleurs vanté d’avoir arpenté les rues de Beyrouth avec un t-shirt «Personne ne sait que je suis gay».
 
VIE PRIVÉE
 
Sleiman n’a pas toujours été aussi direct sur son orientation sexuelle, rappelle le Huffington Post. En 2009, aux débuts de son rôle de Mo-mo De La Cruz, un infirmier gay, dans «Nurse Jackie», il avait nié être homosexuel dans une interview à «The Advocate». Vendredi, il a expliqué avoir alors été pris de court par le journaliste du magazine LGBT, qu’il avait prié de ne pas lui poser de questions sur sa vie privée. Le journaliste incriminé a réagi, précisant n’avoir eu aucune connaissance d’une telle demande de la part de Sleiman.